Capsules vidéo sur l’autogestion

timthumb.phpYann et Edith, membres actifs du collectif engrenages et du réseau ADES sont partis en voyage-reportage sur l’autogestion, le pouvoir populaire et la participation démocratique à travers l’Espagne et l’Amérique Latine. Ils proposent donc ici quelques une de leurs capsules! L’objectif? La mise en avant d’alternatives concrètes et existantes, à travers les récits de ceux qui les font vivre. N’hésitez pas à aller consulter leur site internet et à le partager !!! –> http://www.utopiasproject.net/

Un voyage en Europe et Amérique Latine entre octobre 2012 et octobre 2013 pour montrer que des alternatives au système actuel sont possibles… et existent déjà. Un projet à la rencontre d’expériences de vie, de lutte, de production, de services qui pratiquent au quotidien une autre forme de fonctionnement, basé sur la participation de tous. Entreprises, agriculture, espaces collectifs, luttes populaires, communes… autant d’espaces qui peuvent être gérés de manière collective et démocratique, par les individus qui en font partie !

1200 travailleurs, pas un chef: La coopérative CECOSESOLA. Coopérative de Barquisimeto (nord-est du Venezuela), au fonctionnement totalement autogestionnaire. Plus de 1200 travailleurs, aucun chef, aucun gérant, aucune structure hiérarchique, énormément de participation, de confiance et d’apprentissage, une rotation constante dans tous les postes de travail … et bien plus.

La Cécilia, école de la nouvelle culture Une école alternative, qui prouve qu’une autre éducation est possible. Des élèves de 4 à 18 ans qui apprennent dans un cadre complètement différent : aucun cours obligatoire, la liberté de choisir à chaque instant, des outils pour trouver son chemin, des relations d’égalité… Une école où les élèves ont envie d’aller.

La Coopérative Intégrale Catalane : projet global et radical, la Coopérative Intégrale Catalane (CIC) est une initiative de transition qui cherche à construire une alternative au système.

Centres culturels autonomes ou l’art au service de la transformation sociale : A Buenos Aires, de véritables fourmilières culturelles autogérées s’organisent. Dans une maison louée ou occupée, un groupe de personnes décident de commencer à organiser des activités culturelles, parfois sociales. Sans un sou de subside, plein d’idées et d’ouverture, en toute liberté, les centre culturels autonomes proposent l’art et la culture comme outil pour se changer, changer les autres, changer la société…

Plus de 20 capsules sont disponibles sur le site du projet, n’hésitez pas à y faire un tour!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>